Alignez votre marketing sur l'évolution des usages numériques - RC CX

Durant cette dernière décennie, le paysage numérique et les usages se sont profondément transformés. La multiplication des écrans, ordinateurs, Smartphones, tablettes a changé la façon dont vos clients consomment l’information. La télé n’est plus l’unique écran du foyer. Il n’est même pas rare de voir des personnes derrière leur tablette ou leur téléphone portable tout en regardant la télévision. Aujourd'hui, les points de contact sont amplifiés par l’accès à davantage de sources.  Vos clients (*) interagissent à présent avec différents médias à différents moments de la journée. Cette multiplication des canaux change tout et il devient de plus en plus complexe de réussir à capter et retenir leur attention. Il est essentiel pour vous d’aligner votre marketing sur cette réalité.

Chaque média présente des avantages qui lui sont propres et vos clients (*) ont des attentes différentes selon chacun d’eux. Citons par exemple, le rôle positif qu'exercent les réseaux sociaux pour les marques et la façon dont ils permettent de créer une atmosphère de confiance et un lien privilégié avec leurs clients. Il est assez facile de développer la personnalité d'une marque et la relation avec ses clients (*) sur les réseaux sociaux. Toutefois, ils n'aiment pas avoir l'impression qu'on leur vend des produits ou des services sur les réseaux sociaux. Il s'agit plutôt d'un excellent moyen de développer une relation. À l'inverse, un message de vente plus évident aura sa place sur un autre canal.

Aujourd’hui plus aucun média ne peut à lui seul être utilisé pour tout. Vous devez admettre ces faits et optimiser l'utilisation de chaque moyen de communication.

En plus de cette notion selon laquelle une action bien spécifique correspond à un média en particulier, vous devez aussi vous assurer de l'homogénéité du message. Il s’agit pour vous d’assurer une cohérence dans la façon dont votre marque et votre message sont définis sur ces canaux.  

Voici trois conseils pour améliorer votre communication multicanal :

1.    Identifiez la personnalité / le ton de votre marque et maintenez sa cohérence.  

2.    Identifiez votre message et conformez-vous à celui-ci sur les différents médias. La question à vous poser est : quel message voulez-vous que vos clients (*) apprennent et retiennent ? Voulez-vous que votre marque soit connue pour proposer une fonction ou une qualité spécifique ? Un prix bas ? Quel que soit ce message, il doit être réaffirmé à chaque fois que vos clients (*) interagissent avec vous, que ce soit lors de la visualisation d'une publicité papier, d'une visite sur votre site Internet, de votre page Facebook, de votre magasin ou autre.

3.    Reconnaissez que les divers canaux médiatiques ne fonctionnent pas en vase clos et tirez parti de cette réalité. Un de vos clients (*) qui voit votre publicité pourrait avoir envie de consulter votre site Internet ou votre page Facebook. Un de vos tweets pourrait lui donner envie de se rendre dans un vos magasins. De plus en plus, certaines marques misent sur cette tendance, en incluant des hashtags de réseaux sociaux et/ou des adresses Web dans les médias traditionnels ou en rendant leurs publicités disponibles sur YouTube. Toutes les marques devraient se préparer à ce comportement et même l'encourager, car l'implication d'un prospect ou d'un client vis-à-vis d'une marque augmente naturellement s'il interagit avec cette marque sur les réseaux.

Fondamentalement, l’évolution du paysage numérique et des usages représente une opportunité considérable que vous ne pouvez pas ignorer. Si vous faites l'impasse sur un canal médiatique, il se peut que vous manquiez une occasion d'interagir avec vos clients (*), d'une autre manière susceptible d'apporter d'autres avantages.

Vos clients (*) s'attendent aujourd’hui à cette approche multi canal. Leur vision de votre marque sera influencée de manière négative si, après avoir vu une de vos publicités, ils se rendent compte que votre marque n'est pas présente sur les réseaux sociaux.

(*)NB : derrière le terme client, entendez vos clients et prospects

 

Retour au sommaire du blog